Le poème de NANA

Poème de Nana pour Mozaïq
Si nous sommes nés sur cette terre c’est que nous devions participer à cette création
Nous n’avons pas forcément, tous, la même façon d’être,
mais nous avons tous un seul cœur
Puisque aujourd’hui, nous avons été invité tous ensemble, voyageurs et gadjé autour de la diffusion d’un film appelé Liberté, par l’association Mozaïq.
Je veux croire et vous faire savoir que l’amitié et la fraternité peuvent s’accueillir pour que la paix puisse fleurir
voyageurs et gadjé et hommes et femmes de toute humanités ils sont invitées
nous devons nous efforcer de garder une liberté de nous respecter
tout homme doit avoir une liberté ainsi que toute femme du moment que cette liberté ne l’empêche jamais d’aimer
Une saine liberté qui permet à l’autre de s’enrichir
Une liberté qui ne fait de mal à personne
Une liberté qui invite au frère de pouvoir se libérer 
de libérer les cœurs de la haine de la violence que nous même aujourd’hui pouvons rejeter de notre passé
alors, nous tous qui sommes invitée avec liberté remercions ceux et celle qui ont travaillé et préparé à cette soirée et osons dire merci pour ce mot ((merveilleux)) liberté –
 pour laquelle nous avons été tous crées
Tant de gens sont prisonniers dans leurs vies comme ailleurs
allons leur dire qu’il y aura des jours meilleurs,
Que les oiseaux sont sortis de leurs cages
Et comme les hirondelles s’en vont au printemps.
C’est dans nos gènes.
C’est comme le vent qui se lève et qui souffle sur nous pour la soif de cette liberté –
C’est pourquoi on nous a surnommé les fils du vent
                                                                                          Nana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *